D'autres approches

Pour arrêter de fumer, vous pourriez avoir envie de vous tourner vers des produits ou approches autres que les médicaments. Bien qu’ils n’aient pas la même efficacité démontrée, nous vous les présentons.

Les approches alternatives

Certaines approches alternatives, telles que l'acupuncture, l'hypnose, les cures de déconditionnement, la phytothérapie et l'homéopathie, peuvent traiter le tabagisme. Aucune étude scientifique n'a toutefois confirmé leur efficacité.

L'effet relaxant de certaines approches peut être intéressant, en complément à une aide pharmacologique. Toutefois, avant de recourir à l'une ou l'autre de ces approches, renseignez-vous sur la formation des intervenants, la sûreté de la méthode ou des moyens utilisés, le nombre de séances, le coût de ces dernières et la possibilité qu'elles vous soient remboursées par votre régime d'assurance.

Si vous envisagez de prendre des produits naturels, informez-vous auprès d'un médecin ou d'un pharmacien sur le risque d'interactions avec d'autres médicaments.

Et la cigarette électronique?

Depuis quelques années, la cigarette électronique est un moyen fréquemment employé par les fumeurs pour tenter d'arrêter de fumer. Toutefois, on recommande aux fumeurs d’essayer d’abord et avant tout d’arrêter de fumer avec les médicaments déjà reconnus pour la cessation: thérapies de remplacement de la nicotine (timbres, gommes, pastilles, inhalateur et vaporisateur buccal), comprimés de bupropion ou de varénicline. La composition et la fabrication de ces produits sont sûres et régies par des lois strictes. De plus, ils sont remboursés par la plupart des assurances.

Des recherches doivent encore être menées au niveau de ses effets sur la santé, de la sécurité des appareils et de son efficacité dans la cessation tabagique. De très nombreux produits sont offerts sur le marché, ce qui rend difficile le choix par un éventuel utilisateur. Votre médecin et votre pharmacien devraient savoir que vous faites usage d’un produit de vapotage.

Dans une mise en garde parue le 25 novembre 2019, le directeur national de santé publique du Québec invite les Québécois à s’abstenir de faire usage des produits de vapotage, qu’ils contiennent ou non de la nicotine. Les personnes qui vapotent pour arrêter de fumer ne devraient pas retourner à la cigarette traditionnelle, mais ils devraient faire de l’abandon des produits de vapotage leur prochaine étape.